Ipotêtu

fr|en
Close
Déambulations stratigraphiques

Elsa Mazeau

Mars - mai 2018

Regarder au sol. Glaner par terre.

Déambuler dans l’espace du collège et de la ville afin de recueillir de multiples éléments naturels qui sont agencés par strates dans une poche plastique. Cette succession de différentes couches crée, telle une stratigraphie, un processus de diagnostic physique.

Par la photographie, nous regardons la ville à travers cette composition : ces superpositions de matières diverses réagencent les hauteurs de sol. Le paysage urbain s’assoit sur ses profondeurs.

Cet atelier fait parti des ateliers “autour de l’archéologie”. Chaque atelier est introduit par la présentation de ses différents acteurs. Laurence Cornet, archéologue et moi-même avons présenté des images de nos activités : Laurence a montré un film où elle œuvre sur un chantier de fouille, explicitant le relevé des stratigraphies géologiques, archéologiques… Elle y explique comment les processus de sédimentation produisent une stratigraphie. La stratigraphie d’un site est un élément essentiel de la fouille archéologique pour retracer son histoire à partir de la détermination de l’agencement des strates. De mon côté j‘ai projeté et commenté des images de mon travail artistique pour mieux situer ce nouveau travail dans une logique de création.

Ensuite, nous avons glané et ramassé dans la friche du collège et aux alentours, différentes matières géologiques et organiques. Un travail à partir de ces matériaux est engagé en classe : très précautionneusement les élèves composent les stratigraphies. Ils les réinterprètent ensuite, graphiquement, sur des feuilles de papier, par le dessin et au crayon, tel des scientifiques. Les pochettes plastiques qui contiennent les matières trouvées reposent sur des supports rigides afin d’être transportées, sans encombre, sur les lieux de prise de vue dans les quartiers alentours.

Sur place, une séance d’initiation à la photographie adaptée au projet est engagée. Une prise en compte du travail produit comme outil de prise de vue, profondeur de champ (comment faire cohabiter différents plans…). Acteurs du dispositif, les élèves apparaissent aussi parfois à l’image. De retour au collège, une séance dédiée à l’editing (sélection des photographies) est proposée à la fin de chaque journée.

Photographies à retrouver dans la cour intérieure du collège.

Intervenants : Laurence Cornet et Maëva Changeur.

Liste des élèves participants à l’atelier « Déambulations stratigraphiques » :

Maya Baccarat Ilhosa, Hind Bayout, Rayan Bentameur, Julie Beurnier-Moreno, Anickael Bini, Elie Bonnemazou, Lony Nelson Cabecas-Rodrigues, Morgane Carrieu–Da Silva, Alan Cazajus , Thibault Cazarres, Enzo Cazaux, José Duarte Soares, Rachel Gallard-Defeyer, Julien Gallet, Kylian Her, Nehma Houat, Victore Konga Reve, Mathis Lauroua–Pavec, Thibault Martini, Noémie Naciri Torcuato, Yazid Oucherqi, Maël Paquier, Thibault, Femmes Rios, Djordan Schapman, Emma Surribas, Alexia Akouete, Océane Alibert, Saadia Allou, Jimmy Audi-Grivetta, Nell Baccarat Ilhosa, Swann Baziet, Hamed Bennacer, Basile Ducret, Chemssy El Gharbi, Omayma Faouzi, Fabio Galiussi, Labinot Gashi, Lou Guignette, Maëva Hervas, Matthias Jaeger Chetrat, Léo Lacor, Lucas Lafaye, Yarol Levrero, Sarah Levy Garcia, Rayan Logossou, Zohran Marbi, Muqa Dijon, Anna Palay, Anaïs Richmond, Jibril Sadji, Dino Salvo, Houyam Youssefi.

Enseignants et personnel éducatif associé : Bernard Royer.

Structure associée : Maison de retraite.

Le jardin d’Ipotêtu

Lyn Nékorimaté

Les chorégraphies d’Ipotêtu

Lyn Nékorimaté & Sébastien Garciaz

L’espace du son

Olivier Toulemonde

Déambulations stratigraphiques

Elsa Mazeau

Mémoire et poétique de la carotte

Elsa Mazeau

Prospections mémorisées

Laurence Cornet

Performer la façade

Elsa Mazeau

Fantômes du paradis

Yu-Ting Su & Fabrice Cotinat

Fantasmagories

Fabrice Cotinat & Yu-Ting Su

La galerie de portraits

Jean Paul Labro

La grande sphère

Jean Paul Labro & Sébastien Garciaz

Le studio d’Ipotêtu